Vampires et loups-garous



RAZOR BLADE (1998)

 

Titre original : Razor Blade Smile

Nationalité : Grande Bretagne
Genre : fantastique
Année : 1998

Réalisateur : Jack West

Acteurs : Eileen Daly, Christopher Adamson, Jonathan Coote, Kevin Howarth, David Warbeck, Jennifer Guy, …

 

   Réalisé par Jake West en 1998, Razor Blade est un film de vampires britannique mettant en vedette l’actrice Eileen Daly. L’histoire est celle de Lilith Silver, tueuse professionnelle et vampire avide de sang. Immortelle, elle affronte une organisation secrète dirigée par l’homme qui 150 ans auparavant, l’a convertie à la vie éternelle. Traquée par un policier acharné à sa perte, Lilith se heurte aux plus dangereux des prédateurs : ceux de son espèce...





      
La première particularité de Razor Blade est qu’il s’agit d’un film de vampires britannique, genre tombé en désuétude depuis la fin des années 70. L’ambition de Jake West (également auteur du scénario et producteur du film) est de moderniser le mythe du vampire. Au risque de trancher avec la représentation habituelle qui en est faite au cinéma. Ainsi, Lilith Silver peut s’admirer à volonté dans son miroir, se promener à la lumière du jour, dort dans son lit (et non pas dans un cercueil) en plus de fréquenter les bars gothiques. Enfin, elle manie le pistolet et l’épée avec aisance (idée qui sera d’ailleurs reprise dans Underworld). Comme tous les vampires, elle exerce également un fort pouvoir de séduction sur les humains. Un personnage assez intéressant donc, qui porte en outre un regard ironique sur ses contemporains et sur la société.


                                                     Lilith Silver (Eileen Daly), créature de la nuit        

  
Dans ce souci de moderniser le mythe du vampire, la réalisation de Jake West se veut dynamique, notamment lors des scènes de combat, à la manière des grosses productions de films d’action. Malheureusement, compte tenu du faible budget de la production, cette réalisation se révèle souvent assez maladroite, avec parfois des effets tape à l’œil ( en témoignent les plans accélérés sur la ville de Londres pour marquer l’avancée du temps).


                                                        Les scènes de combat manquent souvent de piquant ...        

 
Pour ce qui est du casting, le rôle de Lilith Silver est tenu par Eileen Daly, actrice du cinéma d’horreur britannique. Si elle est dotée d’un physique avantageux -et très certainement d’une forte personnalité- son jeu d’actrice reste très approximatif. Elle dispose néanmoins du charisme nécessaire pour donner vie à son personnage. On remarquera également dans Razor Blade , la présence de l’acteur David Warbeck le temps d’une courte scène.


                                                    Lilith Silver manie aussi bien l'épée que le pistolet ...

 
Malgré son budget restreint et la pauvreté de l’interprétation, le film a connu un certain succès dans la presse spécialisée et dans les festivals. Il a notamment été séléctionné en 2000 au Fantastic’Art de Gerardmer. Il a aujourd’hui atteint le stade de film culte, surtout en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

 





SKINWALKERS (2006)


Nationalité : USA
Genre : Fantastique
Année : 2006
Réalisateur : James Isaac
Interprètes : Rhona Mitra, Jason Behr, Elias Koteas, Natassia Malthe, Sarah Carter, Kim Coates, Matthew Knight, Barbara Gordon, ...


        Skin Walkers est un film fantastique réalisé en 2005 par James Isaac, a qui l'on doit notamment des films comme House III et Jason X. Le film est une relecture moderne du mythe du loup-garou. Depuis plusieurs siècles, deux groupes de loups garous s'affrontent sans relâche. Les uns pour la domination et la soif de pouvoir, les seconds pour se libérer de leur malédiction et redevenir humains. D'après une ancienne prophétie, un jeune garçon, le jour de ses treize ans, scellera leur destinée. 


  L'affiche de Skin Walkers pourrait faire penser à première vue à un film gore et violent. Cependant, au risque de décevoir certains fans de cinéma de genre, il s'apparente plus à un film d'action, à mi-chemin entre le western et le fantastique, plutôt qu'à un film d'horreur  sanglant. Un mélange des genres qui est cependant totalement assumé par le réalisateur James Isaac, qui cherche à renouveler et à moderniser le mythe du film de loup-garou, thématique très peu présente dans le cinéma fantastique actuel. 

 
                                                      Varek (Jason Behr), chef du gang des mauvais loups-garous

  Dans ce souci de modernisation, la réalisation  de James Isaac s'apparente à celle des productions horrifiques de ces dernières années. Pourtant, loin d'un effet tape à l'oeil et superficiel, cette réalisation nerveuse donne toute leur efficacité aux scènes d'action. Le scénario est loin d'être dénué d'intérêt, et prend même le temps de développer certains personnages, notamment celui de Timothy, le petit garçon, et de sa mère Rachel (interprétée par Rhona Mitra).


                                                              Timothy (Matthew Knight), l'enfant de la prophétie, confronté à ses origines ...


    Mais la thématique la plus intéressante développée par le film est certainement celle qui à trait à la nature humaine et au côté mauvais de l'homme (personnifié par la transformation en loup-garou). Ce que l'on pourrait cependant reprocher à Skin Walkers, c'est de parfois manquer d'originalité dans son traitement. A trop vouloir moderniser son sujet, James Isaac a parfois tendeance à lui faire perdre de sa dimension surnaturelle et fantastique pour le réduire à un simple film d'action. 
   Le casting du film est largement dominé par Rhona Mitra (Doomsday, Underworld 3), qui de victime passive prise dans une lutte entre loups garous, devient une mère prête à tout pour sauver son enfant. Le reste de la distribution comprend notamment la présence de Jason Behr (de la série TV "Roswell" et revu au cinéma dans The Grudge) ainsi que Sarah Carter et Elias Koteas.


                                                         Rachel (Rhona Mitra), prête à se battre pour défendre son fils


   
Sorti en août 2007 en salles sur le territoire américain (et inédit en France), Skin Walkers a fait un flop et a rapidement été retiré de l'affiche. En revanche, à sa sortie en DVD, le film a connu un grand succès public. Ce petit film de loups garous vaut largement le détour; il ne révolutionne pas le genre, mais reste un divertissement tout à fait honnête.

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus